• Vous ne pouvez plus rembourser vos mensualités et vous avez peur du surendettement ?

    C’est un crédit global revolving permettant de rembourser tous vos crédits en cours. Le rachat de crédit permet alors de n’avoir qu’une mensualité à rembourser auprès d’un seul organisme de crédit.Le montant de la mensualité et la durée de remboursement sont négociés avec l’organisme de rachat de crédit avec qui vous faites affaire.


    Tout le monde est concerné par le rachat de crédit.

    Le rachat de crédit est fréquemment utilisé et pas seulement par les personnes surendettées.

    Pour les professions libérales dont les dettes fiscales et sociales (impôts, taxe professionnelle, URSSAF) s’ajoutent aux engagements privés, le rachat de crédit est la solution idéale.

    Le rachat de crédit peut aussi être utilisé pour épargner car la réduction des mensualités obtenue après le rachat de crédit vous donnera un pouvoir d’achat accru.

    Pour les locataires, il est possible de mettre en place un rachat des crédits de 15 000 € jusqu’à 76 000 € de crédits sur une durée de 10 ans maximum.

    Pour les propriétaires et sans hypothèque il est possible de mettre en place un rachat de crédit à hauteur de 15 000 € à 122 000 € de crédits sur 10 ans. Au delà de 10 ans et de 122 000 € de crédits, il est nécessaire de prendre une hypothèque sur un bien immobilier.


    Comment fonctionne le rachat de crédit ?

    Un rachat de crédits, c’est le montant global de vos mensualités qui diminue de 30 à 50 %
    Le rachat de crédits peut s’effectuer sans changement de banque. C’est un « Intermédiaire en Opération Bancaire » qui s’occupe de toutes les démarches administratives auprès de différents organismes bancaires, rapidement et en toute confidentialité afin de procéder au rachat de vos crédits.


    votre commentaire
  • Pour ne plus être interdit bancaire, il faut payer le ou les chèques rejetés pour défaut de provision ou… attendre patiemment cinq ans sans pouvoir disposer de moyens de paiement !

    Ce qui, évidemment, ne facilite pas la gestion quotidienne du budget.

    Pour pouvoir à nouveau utiliser un chéquier et une carte bancaire, il existe trois solutions :

    1/ Demander au bénéficiaire du chèque de le représenter à sa banque après avoir réapprovisionné le compte. C'est la solution la plus simple et elle n'occasionne pas de frais spécifique.

    2/ Aller voir le bénéficiaire du chèque et le payer en espèces. Il faut alors absolument récupérer le chèque litigieux pour que la Banque de France puisse radier l'émetteur du chèque sans provision du Fichier central. Malheureusement, cette solution n'est pas toujours possible, notamment parce que le commerçant a souvent confié ce chèque à son comptable. Or, une attestation de paiement ne peut pas remplacer le " chèque en bois " pour une régularisation en Banque de France.

    3/ Demander au banquier de bloquer une provision équivalente au montant du ou des chèques rejetés après avoir réapprovisionné votre compte. Cette somme servira à payer le ou les chèques s'ils sont représentés dans un délai d'un an à compter de leur émission. Sinon, elle sera reversée sur le compte.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique